Parfois ma vie de mère et ma vie de conseillère s’articulent parfaitement et harmonieusement.

Ce fut le cas samedi dernier.

Cette journée était importante pour les petits élèves français et francophones scolarisés en milieu néerlandais (comme c’est le cas de mes enfants).

En effet, c’était la rentrée de En Famille, la dynamique structure FLAM (français langue maternelle) de la capitale des Pays-Bas, également présente à La Haye et bientôt à Utrecht.

Stéphanie, Pierre, Marine de la Fondation En Famille

Stéphanie, Pierre, Marine de la Fondation En Famille

Comme d’habitude, les parents avaient reçu à l’avance la composition des groupes ainsi que la fiche pédagogique correspondant à la séance du jour.

Les locaux de la fondation, situés dans le quartier ouest de la capitale, sont pratiques, lumineux et agréables.

Seuls les parents des plus petits enfants assistent à la séance ; les autres se retrouvent autour d’un café et, vous vous en doutez, les discussions portent souvent sur la nourriture et la France !

L’équipe de la fondation, composé de Stéphanie Feracci, Marine Wallace et Pierre Wernert, est particulièrement active et inventive !

J’ai longtemps vanté les mérites de la fondation auprès du député du Benelux, Philip Cordery, et suis vraiment ravie qu’il ait accordé l’an dernier une aide au titre de sa réserve parlementaire.

La fondation en a fait bon usage et est depuis passée à la vitesse supérieure avec un nouveau site très interactif, un nouveau logo et beaucoup d’autres activités à venir. L’aide du député a aussi permis à la fondation d’envoyer ses animatrices en formation et d’ouvrir la section de La Haye. Pour info l’an dernier, En Famille comptait 6 groupes à Amsterdam (70 enfants), 2 à La Haye (25 enfants) et compte cette année 2 groupes à Utrecht (25 enfants).

Ce même samedi avait lieu la journée portes ouvertes de l’Ecole wallonne, un nouveau centre de cours en bordure du quartier rouge. Ce centre a ouvert grâce à l’impulsion conjuguée de l’Eglise wallonne et d’anciens professeurs du centre de cours de l’Institut français.

Eglise wallonne

J’ai eu droit à une visite guidée des salles de cours qui devraient prochainement être opérationnelles et j’ai convenu de revenir prochainement. J’espère donc pouvoir vous en dire plus très bientôt.

Le bouquet final de cette belle journée avait lieu à la renommée Ecole de français (dont je vous parlais récemment).

L’ événement « poésie et chanson en français », mené de main de maitre par Céline Dandoy et Claire Schepers avec le concours de la fondation Le Trait d’Union (dont je suis la présidente) et Ioana Cobzaru, fut une belle réussite.

Il s’agissait donc d’un après-midi poésie et chansons articulée autour de Cyprès, un très doué et attachant chanteur venu de Paris.

Cyprès poésie et musique

Céline et Claire avaient, comme à leur habitude, concocté un super programme pédagogique qui nous fit (re)découvrir la poésie française. J’ai beaucoup aimé leur approche à la fois ludique et pragmatique de la langue et de l’apprentissage. Le groupe parvint d’ailleurs à composer des poèmes plutôt réussis en tous les cas amusants.

Le concert de Cyprès fut un moment de pure beauté, le chanteur emmena le public avec grâce dans son monde poétique et créatif.

Avec Céline et Claire, le sourire aux lèvres !

Avec Céline et Claire, le sourire aux lèvres !

Les spectateurs furent tout de suite conquis par cet artiste troubadour des temps modernes. Je vous reparlerai plus longuement bientôt de Cyprès.

Avec Cyprès

Avec Cyprès

Inutile de vous dire que j’apprécie vraiment de voir autant d’ondes francophones positives et constructives dans la capitale batave et bien au-delà !

Décidément, le français et la France étaient bien à la fête ce samedi à Amsterdam !  La rentrée s’annonce vraiment bien !

Je vous l’ai déjà dit, en tant que conseillère consulaire et Amstellodamoise, je ressens parfois un très grand plaisir en recevant certaines nouvelles qui touchent de près la communauté.

Ainsi, lorsque Céline Dandoy et Claire Schepers m’informèrent, il y a quelque temps de cela, de la prochaine ouverture de leur Ecole de français, j’ai vraiment été très ravie.

©Beilja

©Beilja

Au printemps, la nouvelle de la fermeture du centre de cours situé à l’Hospice Wallon (le 30 juin) avait en effet créé une onde de choc. Certains se demandaient où l’on pourrait désormais orienter ses amis néerlandais et expats à la recherche de cours de français de qualité. Attention la réponse se trouve dans le présent article !

Pragmatiques, Céline et Claire ont tout de suite retroussé leurs manches et ont peaufiné et préparé au mieux l’arrivée de leur bébé : l’Ecole de français, un centre de cours (et bien plus que cela vous verrez) qui a officiellement  vu le jour le 1er juillet dernier.

Recherche de locaux et de collaborateurs, formalités administratives, travaux et décorations, commandes de livres et élaboration du programme, les filles ont tout fait à la vitesse de la lumière et le résultat est là (j’ai pu visiter l’école en exclusivité il y a quelques semaines).

Details ©Beilja

Details ©Beilja

Depuis de nombreuses années, Céline et Claire incarnent bien (avec d’autres dont j’espère pouvoir parler bientôt) l’enseignement du français dans la capitale néerlandaise. Elles ont toutes deux pas mal roulé leur bosse : en France, Australie et Pologne pour l’une et en Angleterre et au Burkina Faso pour l’autre.

Toutes deux sont mues par une grande passion du français ; elles ont un objectif principal : partager leur passion avec leurs élèves avec précision, professionnalisme et dynamisme !

Le 1er juillet l’Ecole de français a donc vu le jour dans le centre d’Amsterdam, au cœur du superbe quartier des 9 straatjes et dans un très beau bâtiment, proposant des conditions d’enseignement agréables et modernes.

Céline et Claire à la KvK

Céline et Claire à la KvK

L’école propose un programme éducatif et linguistique complet et varié : cours de français “classiques”, cours thématiques, déjeuners en français et bien d’autres petites surprises que Claire et Céline nous révèlent petit à petit avec un sens inné de la communication jeune et dynamique. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges ! Cours pour enfants, pour adultes et pour ados, cours thématiques, événements culturels en français, Claire et Céline ont concocté une rentrée qui va bouger !

J’aime beaucoup leur approche moderne, dynamique et positive.

J’en suis certaine, elles vont faire swinguer, et pour longtemps, l’enseignement du français à Amsterdam et aux Pays-Bas. Mes enfants sont ainsi revenus ravis d’un atelier estival organisé par l’Ecole. Sérieux, qualité et bonne ambiance furent au rendez-vous !

Les filles bravo à vous pour ce beau projet, je dis longue vie à l’école de français et à très bientôt chères nouvelles voisines ! Pour toutes les infos sur les cours et les modalités d’inscription, consultez leur site Web et surtout faites passer le message !

En tant qu’élus aux Pays-Bas, nous sommes conscients de l’importance de l’Institut pour la communauté française à Amsterdam et plus globalement pour l’image de la France aux Pays-Bas. C’est pourquoi, nous sommes depuis le début et plus que jamais mobilisés sur ce dossier.

Si nous comprenons le regret que peut susciter la vente de l’hospice Wallon, il ne nous apparait plus, dans son état actuel, un lieu approprié pour abriter le Consulat général de France et l’Institut français. Il s’agit, en effet, d’un bâtiment nécessitant des travaux importants de restauration et de mise aux normes que l’Etat ne peut assurer. Sa vente a été décidée et actée. Un retour en arrière ne serait ni possible ni souhaitable.

Institut français des Pays-Bas

Institut français des Pays-Bas

De plus, il nous semble indispensable que l’Etat se focalise sur son cœur de métier : l’action culturelle et le rayonnement de la France à l’étranger. C’est l’objet même de cette restructuration libérant du budget pour renforcer les actions culturelles. L’objectif est de déployer une ambition renouvelée pour la diplomatie d’influence française aux Pays-Bas.

Nous considérons que les cours de langue peuvent, eux, être délégués à une structure externe. C’est pourquoi, nous soutenons la rapide création d’une Alliance française à Amsterdam pour reprendre l’offre de cours d’une part et la médiathèque d’autre part. Il nous apparait, en effet, important que les étudiants actuels de l’Institut français puissent continuer l’apprentissage de la langue française dans les meilleures conditions et dans un cadre reconnu et certifié par la France. Les employés et professeurs actuels sont des personnes compétentes et expérimentés qu’il nous semble judicieux de préserver tant pour assurer la continuité de l’action de la France que sa qualité. Il nous parait également indispensable que l’ensemble des outils pédagogiques (manuels, livres, CD) soient préservés et mis à la disposition du plus grand nombre de français, francophones et néerlandais.

Enfin, nous sommes et serons vigilants quant au reclassement du personnel de l’Institut. Sans vouloir interférer dans le dialogue social en cours, nous veillerons à ce que les propositions soient à la hauteur des exigences de la France.

L’efficacité du service public pour les Français et une influence française forte aux Pays-Bas sont le leitmotiv de notre action.

Philip Cordery, député des Français du Benelux

Hélène Degryse, conseillère consulaire

Hélène Le Moing, conseillère consulaire, conseillère AFE pour le Benelux

Catherine Libeaut, conseillère consulaire, vice-présidente du Conseil Consulaire

 

Les Pays-Bas et la fête de la musique, ce fut d’abord une histoire compliquée de désamour avec plusieurs tentatives d’organisation qui se soldèrent par des échecs plus ou moins cuisants…

Beaucoup pensaient même que la fête de la musique ne fonctionnerait jamais ici.

Depuis 2013, l’Entente des Associations Francophones, structure qui associe et fédère une grande partie des associations et fondations françaises des Pays-Bas, a repris l’idée et l’événement est monté en puissance depuis. L’édition 2015 fut un très grand succes dont je vous parlais déjà ici.

En 2016, la fête aura lieu le dimanche 19 juin dès 13h à Amsterdam, au Tropentheater et le cru s’annonce excellent !

FDLM 2016 affiche officielle A3Vous le savez peut-être je porte une très grande affection à l’Entente dont je fais partie depuis sa création en 2009 et je suis sincèrement admirative et fière du chemin parcouru.

L’Entente c’est une équipe dynamique qui peut compter sur le soutien de tous ses membres !

Depuis cet année, l’Entente organise ainsi 3 événements : le forum des associations, la francophonie des écoles et donc, la fête de la musique.

L’Entente compte sur les cotisations et soutiens de ses membres, sur ses nombreux sponsors et sur l’aide logistique et morale de l’ambassade, du consulat et de l’institut.

Depuis l’an dernier, elle bénéficie aussi du précieux soutien financier du député du Benelux, Philip Cordery.

Le programme musical 2016 s’annonce varié et intéressant, la tombola comptera de nombreux lots de valeur et le Tropentheater vivra au son de la musique et de la francophonie ce dimanche 19 juin.

Je vous invite donc à vous inscrire dès maintenant sur www.ententefrancophone.nl (entrée gratuite) et à acheter des billets de tombola pour soutenir ce bel événement et le faire perdurer.

Je suis en outre particulièrement ravie de voir que cette fête attire de plus en plus nos amis néerlandais et amstellodamois.

Musicalement vôtre !


J’ai participé à la Conférence Erasme-Descartes qui se tenait le 30 octobre dernier à l’OBA, la bibliothèque municipale d’Amsterdam.

Cette conférence annuelle, qui se tient alternativement à Paris et Amsterdam, est un point d’orgue de la coopération bilatérale.  Elle avait une saveur particulière en cette année économique franco-néerlandaise.

Le thème de cette conférence, la 13e de ce nom, était « Transition écologique et croissance verte » le tout en lien avec la COP 21 qui aura lieu très prochainement à Paris.

Le programme, très riche et ambitieux, associait des universitaires, des représentants des ministères, des industriels, des personnes issues du milieu culturel.

Voici quelques temps forts, tout à fait personnels, de cette journée :

1) L’intervention de Martin Berendse, directeur de la bibliothèque municipale, qui expliqua la genèse d’OBA et sa conception innovante.

2) L’illustration, en photos, de Frédéric de la Mure du réchauffement climatique. Son constat fut sans appel : nous devons agir dès aujourd’hui si ce n’est pas déjà trop tard.

3) L’intervention, en atelier, du rector magnificus de l’université de Wageningen, Arthur Mol.

L’organisation, articulée autour d’ateliers et de séances en plénière, était particulièrement réussie ceci grâce notamment au personnel de l’Institut français des Pays-Bas.

J’ai personnellement noté, avec regret, la quasi absence de la société civile parmi les intervenants, et la présence très remarquée d’industriels polluants comme Total, Renault et KLM.

Le ton général très studieux de la journée s’apparentait, comme l’a dit un des jeunes talents, “plus à une lutte contre les symptômes qu’à un changement profond des comportements et mentalités”.

L’animatrice de la journée, Paula Patricia, a conclu les débats en disant “een betere wereld begint bij jezelf” donc c’est à nous de jouer et dès aujourd’hui.

Je suis repartie, à vélo bien entendu, le cœur cependant un peu lourd.

 

 

C’est avec une réelle satisfaction d’élue que je vous annonçais, il y a quelques mois, les permanences des conseillers consulaires ! J’ai ainsi eu le plaisir de recevoir plusieurs d’entre vous au Consulat à Amsterdam en décembre et février dernier.

Maintenant, cap sur La Haye ! J’ai en effet le plaisir de tenir ma permanence lundi 18 avril 2016 de 11h à 13h à l’ambassade de France.

Les modalités sont simples :

Il suffit de prendre rendez-vous avec moi par téléphone (06-24261112) ou par mail (conseiller@helenedegryse.nl) avant le dimanche 17 avril. Vous devrez vous annoncer et vous munir d’une pièce d’identité le jour de la permanence.

Pourquoi cette permanence ?

Elue de terrain, je suis sans cesse à l’écoute des préoccupations (nombreuses) des Français des Pays-Bas. Fréquemment, on m’interroge sur des problématiques diverses et complexes et nombreuses sont les personnes qui soulignent qu’elles sont heureuses de me parler “en vrai” plutôt que par téléphone et par mail.

Hélène vélo novembre 2015

Cette permanence concrétise donc encore plus cette volonté de rencontre avec les Français des Pays-Bas.

Maintenant

N’hésitez pas à partager cette information autour de vous : fiscalité, scolarité, retraites, institut français, sécurité, famille, nationalité, carrière et entreprise nombreux sont les sujets sur lesquels nous pourrons échanger !

Si vous voulez me rencontrer mais n’êtes pas disponible le 18 avril , nous conviendrons ensemble d’une autre date pour une rencontre. Au plaisir de vous (re)voir le 18 avril !

Annonce : les prochaines dates de mes permanences ne sont pas encore confirmées, je vous tiendrai naturellement au courant dès que possible.

 

Jeunes diplômés, voici un évènement à ne manquer ! Le Réseau franco-néerlandais (basé à l’université Lille 3) et l’EP-Nuffic (à La Haye) organisent le vendredi 13 novembre à l’Institut français des Pays-Bas des rencontres franco-néerlandaises axées sur l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Le programme, très prometteur,  sera sans aucun doute riche en débats passionnants.

Je vous laisse découvrir ci-dessous le message officiel du réseau franco-néerlandais et de l’EP-Nuffic. Merci de partager le message le plus largement possible !

En cette année économique franco-néerlandaise, voici un évènement à ne manquer sous aucun pretexte.  L’accès à ces rencontres est gratuit mais l’inscription est obligatoire !

Objet: Rencontres franco-néerlandaises – Insertion professionnelle – 13 novembre 2015 – Amsterdam

Madame, Monsieur, nous avons le plaisir de vous inviter aux Rencontres franco-néerlandaises consacrées à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés qui auront lieu à l’Institut français d’Amsterdam le vendredi 13 novembre 2015. L’inscription est gratuite et obligatoire en cliquant sur le lien indiqué dans le programme ci-joint.
Au plaisir de vous y retrouver
Très cordialement et merci de votre attention
Thomas Beaufils, Anièce Lawniczak, Christiaan Seemann

 

Depuis l’an dernier les Français, francophones et francophiles d’Amsterdam et des Pays-Bas se réjouissent d’avoir un nouveau petit coin de paradis qu’est la librairie française “ Le Temps Retrouvé « . Cette initiative de Pierre-Pascal Bruneau est un vrai bonheur.

La librairie est idéalement située sur le Keizersgracht dans une demeure où habitait jadis John Adams.

En plus de proposer une belle sélection de livres (littérature, guides touristiques mais aussi ouvrages pour enfants) à prix français, Pierre-Pascal et son équipe accordent une oreille bienveillante aux projets stimulant la langue et la culture française. C’est ainsi que Pierre-Pascal était venu nous parler de son parcours lors du premier “goûter culture” de la fondation le trait d’union.  » Le Temps Retrouvé  » a également soutenu la Fête de la musique de l’Entente des Associations francophones.

 » Le Temps retrouvé  » a aussi et surtout lancé un très beau concept de soirées littéraires intitulé “les soirées du 529”. Le but : se réunir autour d’un ouvrage et d’un écrivain dans l’ambiance feutrée du Keizersgracht 529.

A ce jour, il y a eu 2 soirées qui ont été de vraies réussites : les intervenants, Fouad Laroui en juin dernier et Michel Moutot en octobre, sont de belles personnes qui parlent facilement et qui avaient toutes deux vraiment envie de nous faire passer une belle soirée.

Leur enthousiasme était débordant. Pierre-Pascal et sa fidèle équipe (Claire, Clément et sa charmante épouse Elise) donnent un vrai cachet aux soirées où les détails (accueil, buffet et vins) sont particulièrement soignés.

Ce fut un réel plaisir d’écouter Michel Moutot. Son parcours de reporter de guerre est fascinant. Son livre “Ciel d’acier” raconte l’histoire d’une famille d’Ironworkers, ces indiens Mohawks qui ont bâti l’Amérique sur fond de 11 septembre. J’ai hâte de lire son ouvrage.

J’ai aussi hâte de découvrir le programme des prochaines soirées du 529 ! Avec la vente prochaine de la Maison Descartes, les Français peuvent être quelque peu rassurés : avec Le Temps Retrouvé, la culture française et en français continue d’être présente.

Pierre-Pascal, Claire et Clément bravo et merci pour ces belles soirées !

Parfois, ma vie de conseillère et ma vie de mère de jeunes enfants se mélangent très harmonieusement.

Ce fut le cas ce samedi 5 septembre 2015.

Ce jour était important pour les petits francophones d’Amsterdam scolarisés en milieu néerlandais : c’était en effet la rentrée de En Famille, la fondation Flam de la capitale.

Comme d’habitude, les parents avaient reçu à l’avance la composition des 7 groupes cette année ainsi qu’une fiche pédagogique détaillée pour la première séance.

Les locaux, dans le quartier ouest de la capitale, sont modernes, agréables et lumineux.

Seuls les parents des plus jeunes enfants assistent à la séance, cependant les autres se retrouvent souvent autour d’un café. Je peux vous dire que les discussions tournent beaucoup autour de la nourriture !

Stéphanie Feracci, présidente de la fondation depuis quelques années, mène avec dynamisme son équipe. La bonne humeur se dégage des matinées françaises !

J’ai régulièrement vanté les mérites de cette structure au député Cordery et je suis particulièrement ravie  qu’il lui attribue cette année une partie de sa réserve parlementaire.

L’après-midi c’était la journée “Portes ouvertes” de l’Institut français d’Amsterdam.

Ainsi que je vous l’ai indiqué ici, la procédure de vente de “l’Hospice Wallon” est en cours mais, l’année scolaire 2015/2016 étant confirmée dans les locaux, la journée portes ouvertes eut lieu comme d’habitude.

J’aime toujours y passer pour saluer les équipes et échanger avec elles, boire un verre et aussi et surtout assister à l’heure du conte, la séance de lecture pour enfants animée par la délicieuse Jasmine.

Jasmine était particulièrement en forme et a régalé les enfants (environ 25) de ses histoires qui deviennent de véritables tableaux vivants !

Elle les a ensuite gâtés avec un goûter dans les cuisines de l’Institut. Il fallait voir les visages illuminés des petits !

La librairie française « Le temps retrouvé »  dont je vous ai déjà parlé ici était présente avec un stand et a en outre encadré l’atelier BD de Lepithec. La séance dédicace rencontra d’ailleurs un beau succès.

Comme à chaque fois, le public est venu nombreux faire des tests de français, acheter des livres d’occasion à la médiathèque et découvrir la France à Amsterdam.

Toute ma petite famille est rentrée ravie et mes enfants étaient très contents de leur dédicace par Lepithec et des histoires (et des choux !) de Jasmine.

La France et le français étaient décidément bien à la fête ce samedi 5 septembre à Amsterdam !

Les Français des Pays-Bas ont eu la surprise de découvrir cette après-midi dans leur messagerie, la Lettre estivale du Conseil consulaire. Nous avions bien gardé le secret n’est-ce pas ?

Après les voeux communs en janvier, cette lettre est la preuve que le “Poldermodel” s’applique à notre conseil et j’en suis personnellement ravie ! En cette veille de 14 juillet, la symbolique est forte !

Nous essayons, les 5 conseillers élus, de travailler en bonne intelligence ensemble mais aussi avec notre Consule, qui est la présidente de notre conseil consulaire.

Cette année fut une année de rodage mais j’ai l’impression que nous avons déjà pu avancer sur beaucoup de thèmes et problématiques. Le projet de vente de l’institut est désormais passé à la vitesse supérieure, c’est un dossier que je suivrai de très près ces prochains mois soyez-en certain.

Conseil consulaire au grand complet

Le conseil consulaire au grand complet

 

Je vous souhaite une bonne lecture de la Lettre estivale du Conseil consulaire !

 

Tags

Hélène Degryse