Vous le savez sans doute maintenant, je tiens régulièrement des permanences d’élue. Actuellement à La Haye et Amsterdam, il se peut qu’elles aient également lieu dans d’autres villes à l’avenir. Cet engagement de campagne me tient à coeur et les nombreuses personnes rencontrées et les échanges constructifs générés par ces rencontres me confirment la nécessité de poursuivre ces permanences en 2017. Je suis particulièrement ravie de voir que je parviens à avancer sur des sujets concrets comme les certificats de vie.

MarianneOn me demande parfois à quoi servent ces permanences et sur quels sujets les Français des Pays-Bas souhaitent échanger avec moi. En respectant la confidentialité de nos échanges, je peux toutefois vous informer avoir parlé de sujets aussi divers et riches que les retraites et les certificats de vie, les gardes d’enfants et les problématiques liées aux divorces internationaux mais aussi l’enseignement du français et en français, les cours FLAM, le paysage culturel aux Pays-Bas et bien d’autres sujets encore…

Lors de ma récente permanence à La Haye j’ai ainsi eu le plaisir de faire connaissance avec Michel Armand Demai. Michel habite aux Pays-Bas depuis plus de 3 décennies et a un parcours atypique. Conducteur de trams la nuit dans la région de La Haye, il est poète le jour ! Son objectif actuel est d’entrer en contact avec la communauté française et francophone des Pays-Bas afin de faire connaitre sa poésie.

Le poète et la conseillère

Le poète et la conseillère

Lors de notre rendez-vous, il m’a parlé de son parcours et de son travail de poète mais aussi de ses fonctions en tant que délégué de l’association Arts et Lettres de France aux Pays-Bas. Il m’a invitée à lire ses recueils publiés et m’en a même dédicacé un (La voix du poète).

J’ai échangé avec lui sur les diverses possibilités de mettre en valeur son travail et sa poésie. J’ai ainsi l’intention de le convier à un prochain Goûter Culture de la fondation Trait d’Union et depuis notre rencontre je fais connaitre son travail à la communauté (en commençant par cet article à partager à volonté).

Pour découvrir dès maintenant le travail de Michel, rendez-vous sur son site Web.

Si vous souhaitez lire ses écrits, merci de me contacter, je vous prêterai un de ses recueils. Depuis ma rencontre, je lis tranquillement ici et là un poème de Michel et je me transporte avec délice dans son univers créatif.

Comme l’écrivait Voltaire dans son dictionnaire philosophique “La poésie est la musique de l’âme, et surtout des âmes grandes et sensibles”. Vendredi dernier, en plus d’avoir rencontré un compatriote, j’ai fait la connaissance d’une belle personne.

Merci Michel et à très bientôt !

Partagez!

Vous le savez sans doute maintenant, je tiens régulièrement des permanences d’élue. Actuellement à La Haye et Amsterdam, il se peut qu’elles aient également lieu dans d’autres villes à l’avenir. Cet engagement de campagne me tient à coeur et les nombreuses personnes rencontrées et les échanges constructifs générés par ces rencontres me confirment la nécessité de poursuivre ces permanences en 2017. Je suis particulièrement ravie de voir que je parviens à avancer sur des sujets concrets comme les certificats de vie.

MarianneOn me demande parfois à quoi servent ces permanences et sur quels sujets les Français des Pays-Bas souhaitent échanger avec moi. En respectant la confidentialité de nos échanges, je peux toutefois vous informer avoir parlé de sujets aussi divers et riches que les retraites et les certificats de vie, les gardes d’enfants et les problématiques liées aux divorces internationaux mais aussi l’enseignement du français et en français, les cours FLAM, le paysage culturel aux Pays-Bas et bien d’autres sujets encore…

Lors de ma récente permanence à La Haye j’ai ainsi eu le plaisir de faire connaissance avec Michel Armand Demai. Michel habite aux Pays-Bas depuis plus de 3 décennies et a un parcours atypique. Conducteur de trams la nuit dans la région de La Haye, il est poète le jour ! Son objectif actuel est d’entrer en contact avec la communauté française et francophone des Pays-Bas afin de faire connaitre sa poésie.

Le poète et la conseillère

Le poète et la conseillère

Lors de notre rendez-vous, il m’a parlé de son parcours et de son travail de poète mais aussi de ses fonctions en tant que délégué de l’association Arts et Lettres de France aux Pays-Bas. Il m’a invitée à lire ses recueils publiés et m’en a même dédicacé un (La voix du poète).

J’ai échangé avec lui sur les diverses possibilités de mettre en valeur son travail et sa poésie. J’ai ainsi l’intention de le convier à un prochain Goûter Culture de la fondation Trait d’Union et depuis notre rencontre je fais connaitre son travail à la communauté (en commençant par cet article à partager à volonté).

Pour découvrir dès maintenant le travail de Michel, rendez-vous sur son site Web.

Si vous souhaitez lire ses écrits, merci de me contacter, je vous prêterai un de ses recueils. Depuis ma rencontre, je lis tranquillement ici et là un poème de Michel et je me transporte avec délice dans son univers créatif.

Comme l’écrivait Voltaire dans son dictionnaire philosophique “La poésie est la musique de l’âme, et surtout des âmes grandes et sensibles”. Vendredi dernier, en plus d’avoir rencontré un compatriote, j’ai fait la connaissance d’une belle personne.

Merci Michel et à très bientôt !

Vous le savez certainement, je suis particulièrement impliquée au niveau des problématiques de retraite et de prestations sociales pour les Français des Pays-Bas.

Si la question sociale est centrale à mes engagements d’élue, mon travail à la Sociale Verzekeringsbank (gestionnaire de prestations et pensions aux Pays-Bas) fait que je suis réellement, à plusieurs niveaux, impliquée et informée.

Dans mon travail d’élue de terrain, je rencontre beaucoup de Français qui partagent avec moi leurs soucis et questions quant aux problèmes de retraite typiques des polyassurés sur plusieurs pays.

A ce titre je suis particulièrement satisfaite de voir prochainement la tenue des journées informations retraite dont je vous parlais récemment.

Lors de mes permanences d’élue, la problématique des certificats de vie revient régulièrement. De nombreuses personnes signalent la complexité de leur situation. En effet, comme elles perçoivent plusieurs retraites, plusieurs caisses leur demandent, à des moments différents, des certificats de vie, impliquant de coûteux (et parfois compliqués) trajets pour les faire remplir et signer par les autorités compétentes (le consulat général de France souvent)…

Bientôt tout cela sera heureusement de l’histoire ancienne !

En effet j’ai récemment participé à Paris à une journée d’échanges entre le CLEISS la CNAV et la SVB. Ma double casquette d’interprète et d’élue des Français des Pays-Bas s’est révélée très pertinente.

Je peux vous annoncer que prochainement, les certificats de vie des Français des Pays-Bas touchant une retraite de la France ne seront plus nécessaires puisqu’un échange automatique de données concernant les décès aura été mis en place.

La délégation néerlandaise avec Philippe Sanson, directeur du CLEISS

La délégation néerlandaise avec Philippe Sanson, directeur du CLEISS

Cet échange doit tout d’abord faire l’objet d’un protocole de test très encadré qui devrait se tenir au début 2017.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant des délais. Initule de vous dire que je suis vraiment satisfaite de cette avancée décisive qui va faciliter la vie des retraités français des Pays-Bas.

Quant aux futurs retraités, n’oubliez pas de vous inscrire aux journées d’information dont je vous parlais dans mon article.

De retour aux Pays-Bas après avoir passé les fêtes de fin d’année dans le Pas-de-Calais, je vous présente mes meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

Bonheur, joie, santé et réussite dans vos projets divers, voilà tout ce que je vous souhaite en 2016.

En cette année nouvelle, je continuerai, soyez-en assurés, à vous représenter sur le terrain et à être disponible pour vous. Je continuerai à vous informer fidèlement et régulièrement de mes travaux et continuerai à participer, de manière active et assidue, aux réunions et évènements qui touchent la communauté ceci pour vous représenter au mieux.

2015 fut une année contrastée et tourmentée, également pour nous Français des Pays-Bas.

Voeux 2016

Durant toute l’année 2015, j’ai senti combien vous aviez été affectés par les actes terroristes qui ont frappé la France à plusieurs reprises et combien vous aviez été émus par les réactions solidaires des Néerlandais en cette période troublée.

J’ai l’impression que cette année 2015 aura permis de resserrer les liens de notre communauté désormais plus soudée que jamais.

Pour ma carte de vœux, j’ai souhaité une photo alliant fraîcheur et lumière avec un petit côté décoiffant !

Le mois de janvier a été chargé avec diverses cérémonies de vœux où je serai présente. Je prendrai ainsi part à la sympathique galette des rois des Francofilous, l’association FLAM située à Eindhoven. Cette association se distingue par son dynamisme et sa bonne humeur et j’ai notamment retrouvé avec plaisir Vincent Merk, mon colistier lors des élections consulaires, et Catherine Praud, présidente de la structure.

Le 18 janvier dernier a eu lieu la cérémonie des vœux du conseil consulaire à La Haye, une belle réussite et une spécificité de notre conseil.

Je me suis également rendue à Paris pour participer à une émission de TV5 concernant les Pays-Bas.

Je vous rappelle en outre que je tiendrai ma prochaine permanence au consulat général de France à Amsterdam le lundi 8 février 2016 de 11h00 à 13h00. N’hésitez pas à venir me rencontrer et me poser toutes les questions que vous souhaitez !

A très bientôt donc, n’hésitez pas à me contacter par mail (ou téléphone) et à me suivre sur Twitter ou Facebook pour des nouvelles plus fugaces et instantanées.

 

 

C’est avec une réelle satisfaction d’élue que je vous annonçais, il y a quelques mois, les permanences des conseillers consulaires ! J’ai ainsi eu le plaisir de recevoir plusieurs d’entre vous au Consulat à Amsterdam en décembre et février dernier.

Maintenant, cap sur La Haye ! J’ai en effet le plaisir de tenir ma permanence lundi 18 avril 2016 de 11h à 13h à l’ambassade de France.

Les modalités sont simples :

Il suffit de prendre rendez-vous avec moi par téléphone (06-24261112) ou par mail (conseiller@helenedegryse.nl) avant le dimanche 17 avril. Vous devrez vous annoncer et vous munir d’une pièce d’identité le jour de la permanence.

Pourquoi cette permanence ?

Elue de terrain, je suis sans cesse à l’écoute des préoccupations (nombreuses) des Français des Pays-Bas. Fréquemment, on m’interroge sur des problématiques diverses et complexes et nombreuses sont les personnes qui soulignent qu’elles sont heureuses de me parler “en vrai” plutôt que par téléphone et par mail.

Hélène vélo novembre 2015

Cette permanence concrétise donc encore plus cette volonté de rencontre avec les Français des Pays-Bas.

Maintenant

N’hésitez pas à partager cette information autour de vous : fiscalité, scolarité, retraites, institut français, sécurité, famille, nationalité, carrière et entreprise nombreux sont les sujets sur lesquels nous pourrons échanger !

Si vous voulez me rencontrer mais n’êtes pas disponible le 18 avril , nous conviendrons ensemble d’une autre date pour une rencontre. Au plaisir de vous (re)voir le 18 avril !

Annonce : les prochaines dates de mes permanences ne sont pas encore confirmées, je vous tiendrai naturellement au courant dès que possible.

 

Tags

Hélène Degryse