J’ai enfin pu me rendre à l’expo Jérôme Bosch qui se tient au Noordbrabantsmuseum de Den Bosch (Bois-le-Duc), dans le sud des Pays-Bas. Cette exposition est sans conteste l’une des plus belles que j’ai eu l’occasion de voir à ce jour. Sa genèse remonte à 2007, année où le maire de la ville (où naquit, vécut et mourut Jérôme Bosch) décida de fêter les 500 ans de la mort de l’illustre peintre surnommé « le maître de ’s-Hertogenbosch ». Il s’agissait d’un pari audacieux puisqu’aucun tableau de Bosch ne se trouve à Den Bosch. La ville décida alors d’échanger ses connaissances contre des prêts et mit en place le “Bosch Research Conservation Project” où tous les musées concernés sont associés. Bosch

Cela permit de monter l’exposition et de réunir une vingtaine de peintures et autant de dessins, fait unique pour un artiste au corpus limité. L’exposition Visions de GNoordbrabants museuménie est tout simplement exceptionnelle et touche au sublime.

L’artiste, à la fois énigmatique et puissant, s’y révèle dans toute sa splendeur, un pied dans le Moyen-Age l’autre dans l’humanisme.

Sa modernité éclate au grand jour d’une manière unique. La visite s’articule autour de 5 grands moments : le pèlerinage de la vie, Bosch à ‘s-Hertogenbosch, la vie du Christ, Bosch dessinateur (avec notamment un dessin jamais exposé à ce jour), Saints et la Fin des Temps.

Comme d’habitude, l’organisation est  « néerlandaise », précise et charmante, si attente il y a, de nombreuses personnes sauront vous guider. Le musée a aussi créé une application pour Smartphone pour vous guider au mieux. Pour bien profiter de la visite, il faut réserver un guide audio.

Chariot de foin

Je vous dirais bien de quitter ce que vous êtes en train de faire pour partir illico presto voir cette expo mais, malheureusement, il n’y a plus de billet…. Permettez-moi cependant de vous conseiller sur trois points :

1) Rendez-vous tout de même à Bois-le-Duc, en effet c’est toute la ville qui célèbre le peintre avec de nombreuses activités et expositions organisés en son honneur. La promende dans les hauteurs de la cathédrale est un must.

2) Suivez le musée sur Twitter, parfois des places se libèrent  !

3) Poursuivez la re(découverte) de Bosch en consultant le hors-série de Connaissance des Arts consacré à l’exposition.

 

 

Comments are closed.