Les petits élèves d’Amsterdam et de la province “Noord-Holland” ont repris le chemin de l’école lundi 29 août, après 6 semaines de vacances.

6 semaines “seulement” diront beaucoup de Français et même 5 semaines pour les professeurs qui ont repris une semaine avant.

A chaque séjour en France, mes amis et ma famille écarquillent les yeux lorsque je leur parle du système scolaire aux Pays-Bas. Les parents français s’interrogent : dans mon pays d’adoption pas de devoirs et un système beaucoup plus libre… trop permissif même diront certains. Aux Pays-Bas, la pédagogie n’est pas basée sur l’autorité et l’apprentissage est axé autour du faire plutôt que du savoir.

Aux Pays-Bas, le concept (lucratif) de la “rentrée” n’existe pas, pas d’allocation de rentrée ici non plus (encore un concept que je dois expliquer régulièrement à mes amis bataves), pas de rayons immenses remplis de fournitures dès juillet dans les supermarchés. D’ailleurs ce serait impossible car les supermarchés sont minuscules ici 😉

Les élèves dès 6 ans ont, en règle générale, juste besoin d’une trousse, d’une gomme et d’un taille-crayon, les autres fournitures sont mises à disposition par l’école.

Mes enfants ont abordé la reprise de l’école avec une belle sérénité même si l’année sera chargée et riche en défis scolaires, personnels et sportifs. Ils ont retrouvé leurs amis et le directeur les a salués par leur prénom, comme il le fait chaque matin.

Rentrée 2016Mes petits (franco-néerlandais) fréquentent une école de quartier (j’habite dans le centre de la capitale où les établissements ont un bon niveau) de type Montessori. Très répandu ici, cet enseignement appartient à l’offre publique et gratuite des Pays-Bas.

Beaucoup estiment que l’esprit de tolérance des Néerlandais est appris dès le plus jeune âge lors du “kringgesprek” : chaque journée de crèche puis d’école commence en effet par un échange en cercle où chaque élève est libre de s’exprimer dans une atmosphère d’écoute bienveillante.

Le concept de l’excellence, si important en France, n’est d’ailleurs pas apprécié ici “doe maar normaal dan doe jij al gek genoeg” dit-on pour signifier que la norme est reine.

Ne comptez pas impressionner quelqu’un en parlant de votre CV brillant, ENA, ENS, X ? Que nenni, ici vous ferez bien plus forte impression en parlant anglais et néerlandais correctement et, de préférence, sans accent “inspecteur Clouseau”.

Le système scolaire néerlandais semble très bien fonctionner, d’une part les résultats obtenus sont bons comme le montre à chaque fois l’étude PISA et d’autre part les enfants néerlandais sont les plus heureux au monde comme continuent à le montrer les études sur la question.

Alors je vous rassure, tout n’est pas idyllique loin de là et le système est souvent critiqué ici (et pas que par les expats, français notamment). Les changements brutaux de programmes sont réguliers, la trop grande féminisation pose problème surtout aux garçons qui semblent être un peu délaissés, les classes sont souvent surchargées et les écoles peinent à accorder de l’attention aux élèves demandant une aide spéciale par pénurie de moyens humains et financiers.

Sachez aussi que le système scolaire repose beaucoup sur les mères (qui travaillent pour la plupart à temps partiel), l’école finit tôt et les garderies coûtent très cher….

Si les enfants sont au cœur du système, les parents, surtout les mères donc, participent activement à la vie de l’école, beaucoup plus qu’en France.

Accompagnement à la lecture, préparation et organisation des excursions, animation de journées spéciales et parfois même nettoyage des classes en fin d’année ! Voici quelques exemples où s’illustrent les mamans ici.

Alors vous l’avez deviné, même si j’ai repris le travail depuis quelques semaines déjà, la vraie rentrée pour moi c’est aussi lundi 29 août qu’elle a eu lieu !

Enregistrer

Enregistrer

Comments are closed.