Vincent GUTMANN

4-VincentGutmann-LaHaye45 ans et père de trois enfants (7, 6 et 5 ans), je suis arrivé aux Pays-Bas en 2008 lorsque ma femme y a été mutée comme fonctionnaire internationale. J’ai alors fait le choix de me consacrer à ma famille, de développer des engagements associatifs et de mettre au second plan ma carrière professionnelle le temps de quelques années.

D’abord actif au sein de l’Association des Parents d’élèves, avec l’organisation des « entraînements aux entretiens pour les élèves de Terminales » (http://www.lyceevangogh.nl/entretiens_terminale ), je préside désormais la Fondation du Lycée français ( http://www.fondation-lycee-francais-pays-bas.org ) qui finance des projets liés à la vie du Lycée ou permettant aux élèves de mieux s’ouvrir sur les Pays-Bas et l’environnement international.

Je suis aussi actif au sein de l’ACRPB, une Amicale qui regroupe des cadres de réserve francophones et organise des activités conviviales avec, parfois, des officiers néerlandais.

Enfin, hors cadre associatif, j’ai effectué des visites de détenus français aux Pays-Bas en relation avec le Consulat.

Ces activités d’engagement ne sont pas nouvelles puisque j’ai été bénévole, par le passé, pour Médecins Sans Frontières, la Croix-Rouge française et des réseaux d’anciens élèves. C’est pour moi, une façon de servir l’intérêt collectif ou général, une façon de faire de la politique autrement, loin des considérations partisanes que j’ai eu l’occasion de connaître en France.

Sur le plan professionnel, après un DEA de Sciences Politiques (Relations Internationales), j’ai travaillé à la Direction de la stratégie de Sanofi (industrie pharmaceutique) avant de rejoindre Nécotrans (transport maritime et aérien) comme Directeur Afrique de l’ouest. Depuis deux ans, au sein de ma propre structure, Hyphen Development, je reprends progressivement une activité professionnelle en réalisant des mises en relation de PME africaines et européennes.

Avec « Les Pieds sur Terre aux Pays-Bas », je rejoins une équipe de personnes engagées, impliquées, expérimentées et fiables, que les autorités consulaires connaissent d’ailleurs déjà pour la plupart : des personnes qui ne se mettent pas en avant et pour lesquelles, les considérations politiques françaises ne sont pas l’objet premier de ce scrutin.

Hélène Degryse, notre tête de liste, incarne elle-même cette manière « altruiste et sans intéret personnel » de faire de la politique

Partagez!