J’ai participé à la Conférence Erasme-Descartes qui se tenait le 30 octobre dernier à l’OBA, la bibliothèque municipale d’Amsterdam.

Cette conférence annuelle, qui se tient alternativement à Paris et Amsterdam, est un point d’orgue de la coopération bilatérale.  Elle avait une saveur particulière en cette année économique franco-néerlandaise.

Le thème de cette conférence, la 13e de ce nom, était « Transition écologique et croissance verte » le tout en lien avec la COP 21 qui aura lieu très prochainement à Paris.

Le programme, très riche et ambitieux, associait des universitaires, des représentants des ministères, des industriels, des personnes issues du milieu culturel.

Voici quelques temps forts, tout à fait personnels, de cette journée :

1) L’intervention de Martin Berendse, directeur de la bibliothèque municipale, qui expliqua la genèse d’OBA et sa conception innovante.

2) L’illustration, en photos, de Frédéric de la Mure du réchauffement climatique. Son constat fut sans appel : nous devons agir dès aujourd’hui si ce n’est pas déjà trop tard.

3) L’intervention, en atelier, du rector magnificus de l’université de Wageningen, Arthur Mol.

L’organisation, articulée autour d’ateliers et de séances en plénière, était particulièrement réussie ceci grâce notamment au personnel de l’Institut français des Pays-Bas.

J’ai personnellement noté, avec regret, la quasi absence de la société civile parmi les intervenants, et la présence très remarquée d’industriels polluants comme Total, Renault et KLM.

Le ton général très studieux de la journée s’apparentait, comme l’a dit un des jeunes talents, “plus à une lutte contre les symptômes qu’à un changement profond des comportements et mentalités”.

L’animatrice de la journée, Paula Patricia, a conclu les débats en disant “een betere wereld begint bij jezelf” donc c’est à nous de jouer et dès aujourd’hui.

Je suis repartie, à vélo bien entendu, le cœur cependant un peu lourd.

 

 

Comments are closed.