Lors des journées du patrimoine qui eurent lieu les 12 et 13 septembre 2015 j’ai pu admirer ce qui est sans conteste la plus belle vue d’Amsterdam.

Comme chaque année, j’avais soigneusement étudié le programme concocté par la municipalité d’Amsterdam. J’avais jeté mon dévolu sur Felix Meritis à quelques encablures de mon domicile.

Felix Meritis est un étonnant bâtiment qui a une histoire aussi riche que compliquée. C’est à l’origine une société créée en 1777 réunissant des citoyens éclairés et intellectuels.

L’objectif de celle-ci : stimuler les arts, les sciences et le commerce pour parvenir à un bonheur plus largement partagé.

La salle de musique dite « salle ovale » était le lieu où écouter de la musique classique aux Pays-Bas avant la construction du Concertgebouw. La petite salle du Concertgebouw en est d’ailleurs une réplique.

Après la dissolution de la société, le bâtiment accueillit une imprimerie puis, après la seconde guerre mondiale, fut le siège du parti communiste néerlandais et l’imprimerie de son journal, « la vérité », « de Waarheid ».

Le lieu de facture classique dégage une grande sérénité et les 5 niveaux articulés autour d’un majesteueux escalier comprennent diverses salles aux ambiances différentes qui accueillent désormais des lectures, des concerts divers, des débats et des discussions.

Felix Meritis sera ainsi prochainement au coeur du ADE, Amsterdam Dance Event.

Le clou du bâtiment est l’observatoire qui offre une vue incroyable à 360 degrés sur tout le centre de la ville. Je vous invite à en profiter dans le petit film ci-dessous (désolée pour le vent !).

La bâtiment, qui vient d’être racheté par un philanthrope néerlandais, va prochainement être rénové.

Les responsables ont fait le pari de laisser le bâtiment ouvert pendant les travaux et d’orienter la programmation en fonction de l’avancement des travaux. Le projet Felix in de Steigers est bien évidemment novateur. A noter, le restaurant « pop-up” Staets au rez-de-chaussée vaut lui aussi la peine.

Felix Meritis est un endroit qui semble en totale symbiose avec l’esprit néerlandais du siècle d’or et de l’apogée artistique et commercial des Pays-Bas. J’ai hâte de bientôt reprendre de la hauteur (à tous les niveaux) et d’y retourner. Et vous ?

Comments are closed.