De retour aux Pays-Bas après avoir célébré les fêtes dans mon Pas-de-Calais adoré, je vous présente tous mes voeux pour cette année nouvelle.

Bonheur, joie, santé et réussite dans vos projets divers, voilà tout ce que je vous souhaite en 2017.

Je remarque que depuis quelques années, les traditionnels voeux prennent une plus grande valeur ; après les tourments que nous avons connus récemment, espérons que l’année 2017, riche en échéances électorales, sera plus apaisée…

En ce début janvier, j’ai le plaisir de partager avec vous mon nouveau site Web, léger et coloré, qui présente, agréablement je l’espère, mon actualité de conseillère mais aussi mon travail de journaliste et de traductrice.

En 2017, je continuerai, soyez-en certains, à vous représenter sur le terrain et à être disponible pour vous. Je continuerai à vous informer fidèlement de mes travaux et partiperai, de manière active et assidue, aux réunions et événements qui touchent notre communauté ; ceci pour vous représenter au mieux et pour valoriser notre communauté et ses initiatives.

En 2016, j’ai senti que notre communauté (face à la barbarie) s’était encore plus soudée autour des valeurs qui font la grandeur de la France.

Pour ma carte de voeux j’ai souhaité une photo clin d’oeil alliant couleurs et fraîcheur.

Le mois de janvier est chargé avec plusieurs cérémonies de voeux auxquelles je participerai : voeux à l’ambassade, voeux du conseil consulaire le 23 janvier, réception de rentrée de la Chambre de commerce mais aussi plusieurs traditionnelles galettes des rois notamment celle des Francofilous d’Eindhoven, samedi 14 où je retrouverai avec plaisir Vincent Merk (mon colisiter lors des élections consulaires) et Catherine Praud, la présidente et, le lendemain de Français du monde-ADFE.

Ce début d’année sera aussi très studieux avec un conseil consulaire traitant de l’emploi et de la formation professionnelle et de la protection et action sociales ainsi qu’une réunion de rentrée avec notre ambassadeur.

Je vous indique que ma prochaine permanence au Consulat général de France aura lieu le lundi 13 février de 11h à 13h. N’hésitez pas à venir me rencontrer et me poser toutes les questions que vous souhaitez !

A très bientôt donc, n’hésitez pas à me contacter par mail (ou téléphone) et à me suivre sur Twitter ou Facebook pour des nouvelles plus fugaces et instantanées.

 

Partagez!

Vous le savez sans doute maintenant, je tiens régulièrement des permanences d’élue. Actuellement à La Haye et Amsterdam, il se peut qu’elles aient également lieu dans d’autres villes à l’avenir. Cet engagement de campagne me tient à coeur et les nombreuses personnes rencontrées et les échanges constructifs générés par ces rencontres me confirment la nécessité de poursuivre ces permanences en 2017. Je suis particulièrement ravie de voir que je parviens à avancer sur des sujets concrets comme les certificats de vie.

MarianneOn me demande parfois à quoi servent ces permanences et sur quels sujets les Français des Pays-Bas souhaitent échanger avec moi. En respectant la confidentialité de nos échanges, je peux toutefois vous informer avoir parlé de sujets aussi divers et riches que les retraites et les certificats de vie, les gardes d’enfants et les problématiques liées aux divorces internationaux mais aussi l’enseignement du français et en français, les cours FLAM, le paysage culturel aux Pays-Bas et bien d’autres sujets encore…

Lors de ma récente permanence à La Haye j’ai ainsi eu le plaisir de faire connaissance avec Michel Armand Demai. Michel habite aux Pays-Bas depuis plus de 3 décennies et a un parcours atypique. Conducteur de trams la nuit dans la région de La Haye, il est poète le jour ! Son objectif actuel est d’entrer en contact avec la communauté française et francophone des Pays-Bas afin de faire connaitre sa poésie.

Le poète et la conseillère

Le poète et la conseillère

Lors de notre rendez-vous, il m’a parlé de son parcours et de son travail de poète mais aussi de ses fonctions en tant que délégué de l’association Arts et Lettres de France aux Pays-Bas. Il m’a invitée à lire ses recueils publiés et m’en a même dédicacé un (La voix du poète).

J’ai échangé avec lui sur les diverses possibilités de mettre en valeur son travail et sa poésie. J’ai ainsi l’intention de le convier à un prochain Goûter Culture de la fondation Trait d’Union et depuis notre rencontre je fais connaitre son travail à la communauté (en commençant par cet article à partager à volonté).

Pour découvrir dès maintenant le travail de Michel, rendez-vous sur son site Web.

Si vous souhaitez lire ses écrits, merci de me contacter, je vous prêterai un de ses recueils. Depuis ma rencontre, je lis tranquillement ici et là un poème de Michel et je me transporte avec délice dans son univers créatif.

Comme l’écrivait Voltaire dans son dictionnaire philosophique “La poésie est la musique de l’âme, et surtout des âmes grandes et sensibles”. Vendredi dernier, en plus d’avoir rencontré un compatriote, j’ai fait la connaissance d’une belle personne.

Merci Michel et à très bientôt !

Comme chaque année, le dernier week-end de novembre est marqué par un grand temps fort de la communauté française et francophone des Pays-Bas : la Kermesse Francophone. Cet événement, créé en 1968, est un important moment de partage, de générosité et de convivialité permettant chaque année de répartir les dons entre divers projets caritatifs à travers le monde.

La présidente, Dorothée Nicolas, ne se ménage pas pour faire la promotion de l’événement ; le site Web a été entièrement refait, un nouveau logo très réussi a été concocté et le programme 2016 est particulièrement alléchant !

De nouvelles activités sont au programme avec notamment un Grand Talent Show de 11h à 12h où se produiront des enfants musiciens, gymnastes, danseurs etc, le « Compte est bon » se tiendra à 15h30 tandis que la Dictée des Parents aura lieu une nouvelle fois. A noter, les heureux gagnants, que dis-je génies, se verront remettre un prix par Philippe Lalliot, ambassadeur de France aux Pays-Bas.

Ambiance

Pour bien profiter de « l’esprit Kermesse « , il convient de venir en famille ; pendant que les enfants participent à divers ateliers et activités sportives, les parents leur choisissent des jouets, des livres et aussi et surtout dégustent de succulentes spécialités culinaires venues de 4 continents !

En 2016, il faut aussi souligner une belle animation musicale avec trois concerts de 45 minutes. Cette année, l’animation maçon d’un jour fera sans doute l’événement (avec les petits qui décoreront des briques qui serviront à monter un mur qui promet d’être coloré).

Le point d’orgue de la kermesse c’est la fameuse tombola avec de superbes lots (plus de 350 !). En 2015, les équipes avaient ainsi vendu plus de 1600 tickets récoltant ainsi 19 000 euros !Stand belge

La kermesse a lieu le samedi 26 novembre de 11h à 18h à l’ISH (International School of The Hague) Wijndaelerduin 1, 2554 BX Den Haag, Kijkduin.

Si vous ne pouvez pas vous y rendre cette année mais que vous souhaitez tout de même soutenir la Kermesse, vous pouvez faire un don au nom de la Stichting Kermesse Francophone de La Haye (NL62ABNA046.54.54.526  Wassenaar) .

A noter, la Kermesse recherche toujours des bénévoles qui peuvent aider lors de l’événement ou de manière structurelle sur l’année.

Alors on se donne rendez-vous samedi 26 novembre ?

Vous le savez certainement, je suis particulièrement impliquée au niveau des problématiques de retraite et de prestations sociales pour les Français des Pays-Bas.

Si la question sociale est centrale à mes engagements d’élue, mon travail à la Sociale Verzekeringsbank (gestionnaire de prestations et pensions aux Pays-Bas) fait que je suis réellement, à plusieurs niveaux, impliquée et informée.

Dans mon travail d’élue de terrain, je rencontre beaucoup de Français qui partagent avec moi leurs soucis et questions quant aux problèmes de retraite typiques des polyassurés sur plusieurs pays.

A ce titre je suis particulièrement satisfaite de voir prochainement la tenue des journées informations retraite dont je vous parlais récemment.

Lors de mes permanences d’élue, la problématique des certificats de vie revient régulièrement. De nombreuses personnes signalent la complexité de leur situation. En effet, comme elles perçoivent plusieurs retraites, plusieurs caisses leur demandent, à des moments différents, des certificats de vie, impliquant de coûteux (et parfois compliqués) trajets pour les faire remplir et signer par les autorités compétentes (le consulat général de France souvent)…

Bientôt tout cela sera heureusement de l’histoire ancienne !

En effet j’ai récemment participé à Paris à une journée d’échanges entre le CLEISS la CNAV et la SVB. Ma double casquette d’interprète et d’élue des Français des Pays-Bas s’est révélée très pertinente.

Je peux vous annoncer que prochainement, les certificats de vie des Français des Pays-Bas touchant une retraite de la France ne seront plus nécessaires puisqu’un échange automatique de données concernant les décès aura été mis en place.

La délégation néerlandaise avec Philippe Sanson, directeur du CLEISS

La délégation néerlandaise avec Philippe Sanson, directeur du CLEISS

Cet échange doit tout d’abord faire l’objet d’un protocole de test très encadré qui devrait se tenir au début 2017.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant des délais. Initule de vous dire que je suis vraiment satisfaite de cette avancée décisive qui va faciliter la vie des retraités français des Pays-Bas.

Quant aux futurs retraités, n’oubliez pas de vous inscrire aux journées d’information dont je vous parlais dans mon article.

Je suis particulièrement satisfaite de vous annoncer que des journées d’information retraite auront lieu du 4 au 6 avril 2017 (à Utrecht et Breda). Vous le savez, je suis très impliquée sur ces questions de retraite d’autant plus que je travaille pour l’organisme néerlandais de retraite la SVB.

carsat-nord-picardie-logoSVB logo

L’objectif de ces journées est le suivant :

que les résidents aux Pays-Bas ayant exercé une activité salariée en France à un moment de leur carrière professionnelle, puissent être informés de leurs futurs droits à retraite acquis auprès du Régime Général français.

Pour participer à ces journées 4 conditions :

-résider aux Pays-Bas

-avoir entre 55 et 60 ans

-avoir exercé une activité salariée en France.

-s’inscrire préalablement sur le site Web de la Carsat ou par téléphone.

Voici ci dessous le communiqué officiel de la Carsat.

Journées Internationales d’Information Retraite

aux Pays-Bas

La Caisse Assurance Retraite Santé au Travail (Carsat), La Caisse Complémentaire (AGIRC-ARRCO), ont l’intention d’organiser du 4 au 6 avril 2017, en collaboration avec La Sociale Verzekeringsbank (SVB), des journées d’information retraite pour les personnes ayant entre 55 et 60 ans, résidant aux Pays-Bas et ayant exercé une activité salariée en France.

Après une présentation du système de retraite en France et des modalités d’introduction de votre demande de retraite, votre relevé de carrière individuel vous sera délivré.

Si vous souhaitez assister à une demi-journée d’information, vous pouvez vous inscrire dès maintenant auprès de la CARSAT, soit sur son site web ou par téléphone au +33 (0)9.71.10.39.60.

Votre inscription vous sera confirmée à l’issue de la période en fonction du nombre de participants.

 

 

Depuis quelques semaines, les Français des Pays-Bas ont une nouvelle consule en remplacement de Christina Vasak (qui aura été notre Consule de décembre 2013 à début septembre 2016 et à qui je renouvelle mes remerciements).

Madame Anne Genoud a donc pris ses fonctions récemment et nous avons déjà eu une réunion de travail à la résidence de France, sur l’invitation de Philippe Lalliot, ambassadeur.

J’attends toujours avec une réelle curiosité et un grand intérêt l’arrivée d’un nouvel ambassadeur et d’un nouveau consul.

L’actuel système de représentation des Français de l’étranger, avec son conseil consulaire présidé par un consul ou un ambassadeur, rend en effet essentielles les bonnes relations entre élus et administration pour permettre un travail commun productif, réaliste et positif au service de la communauté.

Aux Pays-Bas, le conseil consulaire a d’ailleurs pas mal innové en créant par exemple une lettre du conseil consulaire et en organisant conjointement une cérémonie des vœux.

avec Anne Genoud

En marge de notre déjeuner de travail, Madame Anne Genoud a tenu à rencontrer les conseillers consulaires individuellement. J’ai ainsi pu échanger avec elle et faire connaissance.

Lors de l’entretien, très cordial, nous avons parlé des Français des Pays-Bas et de leurs problématiques spécifiques.

Je me réjouis de travailler en bon entendement avec Mme Genoud, dans le respect de nos prérogatives, compétences et objectifs respectifs.

La période qui arrive s’annonce cruciale avec la relocalisation du consulat à Amsterdam et des échéances électorales à préparer.  Anne Genoud peut en tous les cas s’appuyer sur une solide équipe au consulat d’Amsterdam.

Nogmaals welkom in Amsterdam Anne Genoud !

Parfois ma vie de mère et ma vie de conseillère s’articulent parfaitement et harmonieusement.

Ce fut le cas samedi dernier.

Cette journée était importante pour les petits élèves français et francophones scolarisés en milieu néerlandais (comme c’est le cas de mes enfants).

En effet, c’était la rentrée de En Famille, la dynamique structure FLAM (français langue maternelle) de la capitale des Pays-Bas, également présente à La Haye et bientôt à Utrecht.

Stéphanie, Pierre, Marine de la Fondation En Famille

Stéphanie, Pierre, Marine de la Fondation En Famille

Comme d’habitude, les parents avaient reçu à l’avance la composition des groupes ainsi que la fiche pédagogique correspondant à la séance du jour.

Les locaux de la fondation, situés dans le quartier ouest de la capitale, sont pratiques, lumineux et agréables.

Seuls les parents des plus petits enfants assistent à la séance ; les autres se retrouvent autour d’un café et, vous vous en doutez, les discussions portent souvent sur la nourriture et la France !

L’équipe de la fondation, composé de Stéphanie Feracci, Marine Wallace et Pierre Wernert, est particulièrement active et inventive !

J’ai longtemps vanté les mérites de la fondation auprès du député du Benelux, Philip Cordery, et suis vraiment ravie qu’il ait accordé l’an dernier une aide au titre de sa réserve parlementaire.

La fondation en a fait bon usage et est depuis passée à la vitesse supérieure avec un nouveau site très interactif, un nouveau logo et beaucoup d’autres activités à venir. L’aide du député a aussi permis à la fondation d’envoyer ses animatrices en formation et d’ouvrir la section de La Haye. Pour info l’an dernier, En Famille comptait 6 groupes à Amsterdam (70 enfants), 2 à La Haye (25 enfants) et compte cette année 2 groupes à Utrecht (25 enfants).

Ce même samedi avait lieu la journée portes ouvertes de l’Ecole wallonne, un nouveau centre de cours en bordure du quartier rouge. Ce centre a ouvert grâce à l’impulsion conjuguée de l’Eglise wallonne et d’anciens professeurs du centre de cours de l’Institut français.

Eglise wallonne

J’ai eu droit à une visite guidée des salles de cours qui devraient prochainement être opérationnelles et j’ai convenu de revenir prochainement. J’espère donc pouvoir vous en dire plus très bientôt.

Le bouquet final de cette belle journée avait lieu à la renommée Ecole de français (dont je vous parlais récemment).

L’ événement « poésie et chanson en français », mené de main de maitre par Céline Dandoy et Claire Schepers avec le concours de la fondation Le Trait d’Union (dont je suis la présidente) et Ioana Cobzaru, fut une belle réussite.

Il s’agissait donc d’un après-midi poésie et chansons articulée autour de Cyprès, un très doué et attachant chanteur venu de Paris.

Cyprès poésie et musique

Céline et Claire avaient, comme à leur habitude, concocté un super programme pédagogique qui nous fit (re)découvrir la poésie française. J’ai beaucoup aimé leur approche à la fois ludique et pragmatique de la langue et de l’apprentissage. Le groupe parvint d’ailleurs à composer des poèmes plutôt réussis en tous les cas amusants.

Le concert de Cyprès fut un moment de pure beauté, le chanteur emmena le public avec grâce dans son monde poétique et créatif.

Avec Céline et Claire, le sourire aux lèvres !

Avec Céline et Claire, le sourire aux lèvres !

Les spectateurs furent tout de suite conquis par cet artiste troubadour des temps modernes. Je vous reparlerai plus longuement bientôt de Cyprès.

Avec Cyprès

Avec Cyprès

Inutile de vous dire que j’apprécie vraiment de voir autant d’ondes francophones positives et constructives dans la capitale batave et bien au-delà !

Décidément, le français et la France étaient bien à la fête ce samedi à Amsterdam !  La rentrée s’annonce vraiment bien !

Vous le savez maintenant, je tiens régulièrement (à l’instar de mes collègues conseillers consulaires) des permanences pour vous rencontrer ! Depuis un an ou presque, j’ai ainsi eu le plaisir de recevoir nombre d’entre vous au Consulat général de France à Amsterdam et à l’Ambassade de France.

Ma prochaine permanence aura lieu lundi 12 septembre 2016 de 11h à 13h au Consulat général de France à Amsterdam.

Les modalités sont simples :

Il suffit de prendre rendez-vous avec moi par téléphone (06-24261112) ou par mail (conseiller@helenedegryse.nl) avant le dimanche 11 septembre. Vous devrez vous annoncer et vous munir d’une pièce d’identité le jour de la permanence.

Pourquoi cette permanence ?

Elue de terrain, je suis sans cesse à l’écoute des préoccupations (nombreuses) des Français des Pays-Bas. Fréquemment, on m’interroge sur des problématiques diverses et complexes et nombreuses sont les personnes qui soulignent qu’elles sont heureuses de me parler “en vrai” plutôt que par téléphone et par mail.

Portrait à l'AFE

 

Cette permanence concrétise donc encore plus cette volonté de rencontre avec les Français des Pays-Bas.

Maintenant

N’hésitez pas à partager cette information autour de vous : fiscalité, scolarité, retraites, institut français, sécurité, famille, nationalité, carrière et entreprise nombreux sont les sujets sur lesquels nous pourrons échanger !

Si vous voulez me rencontrer mais n’êtes pas disponible le 12 septembre, nous conviendrons ensemble d’une autre date pour une rencontre. Au plaisir de vous (re)voir le 12 septembre !

Annonce : ma prochaine permanence aura lieu le 21 novembre à La Haye, n’hésitez pas à vous inscrire dès à présent.

Vous le savez peut-être, je me suis rendue à Kapelle en Zélande jeudi dernier pour participer à la commémoration annuelle des victimes (françaises notamment) mortes pour la liberté et enterrées dans ce magnifique cimetière de cette paisible ville.

Au cimetière

J’ai eu l’honneur de déposer une gerbe avec le député du Benelux Philip Cordery et mes collègues conseillers consulaires lors d’une cérémonie marquée par des discours forts et déterminés. Le monde dans lequel nous vivons n’est en effet pas simple et les questionnements actuels ne doivent pas nous faire oublier les combats du passé. Plus que jamais, le devoir de mémoire doit être actif et conscient.

Cimetière de KapelleCette commémoration est l’occasion de retrouver la délégation d’Orry-la-Ville où se trouve le cimetière néerlandais. Depuis de longues années, des liens très forts et authentiques se sont tissés entre les deux communes et la soirée conviviale à laquelle j’ai participé à l’issue de la commémoration en est la parfaite illustration.

C’est toujours un énorme plaisir pour moi de revoir le dynamique maire de Kapelle, Anton Stapelkamp, et de voir comment, sous son impulsion et grâce à sa fidèle équipe, cette agréable commune de la jolie province de Zélande (la plus ensoleillée du pays en plus !), vit au rythme de la France pendant une semaine entière.

Avec Anton StapelkampUne personne a réellement illuminé ma visite : Maurice Le Noury, 94 ans, ancien des forces françaises, il fut parachutiste chez les SAS et participa en avril 1945 à l’opération Amherst aux Pays-Bas.

Cet incroyable monsieur, d’une grande vitalité, a énergiquement souligné qu’il était lui-même honoré de pouvoir rendre hommage aux 8 parachutistes qu’il connaissait et qui sont enterrés à Kapelle.

Chaque personne avec qui il échangeait voulait immortaliser ce moment et repartait le sourire aux lèvres, impressionnée par une telle leçon d’humilité et de courage.Maurice De Noury et l'attaché de défense

Mon bref séjour en Zélange m’a donc fait forte impression. Je dis aux amis de Kapelle et d’Orry, à l’année prochaine et, qui sait, peut-être à très bientôt même !

 

 

En janvier, j’ai participé à Paris au tournage de l’émission (en direct !) 24h chrono de l’international. Le concept de l’émission est simple : faire découvrir en 24h 24 villes différentes. L’idée est de donner les outils à un expatrié souhaitant s’installer dans une ville donnée.

Ce concept unique souligne le mouvement remarquable de millions de français de plus en plus mobiles.

Nous étions 4 intervenants sur le plateau : Olivier Ponti, manager Recherche Amsterdam Marketing, Isabelle Chabry, co-fondatrice MyReputationLab, Fanny-Marie Brisdet, avocate CCE et moi-même donc.

L’ambassadeur ouvrit les débats en présentant brièvement la communauté. Les échanges furent très enthousiastes et positifs notamment grâce à la fraîcheur et à l’efficacité de la journaliste Lorie Guilbert. Seul bémol, certaines contributions pré-enregistrées n’étaient vraiment pas à la hauteur tant au niveau de la forme que du contenu, heureusement, elles furent vite oubliées par le direct !

A l’arrivée, TV5 diffusa une ode à Amsterdam, ville où il fait bon vivre et où les enfants sont rois !

A quand le prochain tournage ?

Tags

Hélène Degryse