36e session de l’Assemblée des Français de l’étranger : retour sur une semaine « édifiante »

Du 14 au 18 mars, j’ai eu l’honneur de présider la 36e session de l’Assemblée des Français de l’Etranger.

Temps forts

Cette session a été marquée par l’adoption du nouveau règlement intérieur, par une forte mobilisation autour du STAFE et par les débuts réels des travaux des commissions.

A la tribune

Parlons STAFE

Le dispositif de Soutien Associatif des Français à l’Etranger (STAFE), vient appuyer les projets associatifs dont l’objet est de nature éducative, caritative, culturelle ou d’insertion socio-économique et contribue au rayonnement de la France et au soutien des Français à l’étranger et des publics francophones. L’enveloppe budgétaire annuelle du dispositif STAFE s’élève à un peu moins de 2 millions d’euros.

Origines du STAFE

Pour rappel, le STAFE a vu le jour au début du quinquennat qui s’achève suite à la suppression de la réserve parlementaire dans le cadre de la Loi pour la confiance dans la vie politique. Je vous en parlais déjà ici.

Aux Pays-Bas, la réserve parlementaire avait fait ses preuves en soutenant activement de nombreuses structures et divers événements qui ont animé positivement le tissu associatif.

Sur le principe, la création de la subvention STAFE va très certainement dans le sens de la transparence et de l’équité. Qu’en est-il dans la pratique ? A l’automne 2019, je partageai déjà mes réserves quant au STAFE dans la pratique dans un article, à lire ici, qui avait, à l’époque fait réagir.

Pour la cuvée 2022, je suis soulagée du sauvetage de beaucoup de dossiers grâce à une nouvelle commission proposée par le ministre Jean-Baptiste LEMOYNE suite à l’intervention de nos élues Marie-Christine Haritcalde et Elise Léger.

Aux Pays-Bas, cela aura de bonnes conséquences pour presque tous les dossiers. Je suis ravie de voir ainsi le Festival Utopies de l’Alliance Française d’Amsterdam, finalement soutenu !

L’AFE au sénat

Le bureau exécutif a, aux côtés des 6 présidents de commission, été auditionné par le groupe d’études Français établis hors de France présidé par le sénateur Ronan Le Gleut. Retrouvez ici notre audition.

Un réseau consulaire sous tension

Les tensions sur le réseau consulaire ont été au cœur de nos préoccupations et échanges et feront l’objet de travaux dédiés de la commission des lois. Je suis revenue sur les graves problèmes de prises de rendez-vous au consulat, à Amsterdam notamment.

L’Ukraine au coeur de l’AFE

Dès mon discours d’ouverture, il était clair que la terrible guerre en Ukraine serait au coeur de nos travaux. Un débat a été organisé grâce aux élus de la zone.

Des commissions au travail

Les travaux des commissions ont été denses et sérieux. Ils seront prochainement publiés sur le site de l’AFE.

Halte au harcèlement et sexisme !

Pour finir, je suis soulagée que, suite à ma proposition validée par le bureau, la commission de la sécurité se soit emparée de la thématique du harcèlement et des violences envers les élus.

Certains comportements, nourris de harcèlement et de sexisme, ont été remarqués et subis lors de cette semaine AFE. Ils me confirment que l’on ne doit RIEN tolérer, surtout pas de la part d’élus.

J’ai ainsi été interpellée à plusieurs reprises par certains élus d’un même groupe « Madame LE président » ou même « Monsieur le président ». Ces comportements sont tout bonnement inacceptables.

Triste rappel historique et comportements rétrogrades

Rappelons qu’à l’Assemblée nationale, le député Julien Aubert avait été privé d’un quart de son indemnité lors de débordements similaires. Caroline De Haas avait à l’époque Tweeté  » une femme au perchoir, ça a l’air de sacrément embêter l’UMP ».

Alors 8 ans après on pourrait dire « Une femme à la présidence de l’AFE, ça a l’air de sacrément embêter le groupe Ecologie et Solidarité ».

Le chemin reste long mais je garantis que je ne laisserai rien passer…

Merci aux membres du groupe IDP qui partagent tous ce constat et me soutiennent dans ce but, ceci dès le début.

Des sanctions doivent être envisagées, je les ai demandées.

Notre assemblée doit être un espace de confiance digne au service de TOUTES/TOUS les FRANÇAISES/FRANÇAIS de l’étranger.

Vous pouvez compter sur moi !

Mon discours d’ouverture de la 36e session :

Discours d’ouverture 36e session de l’AFE

Monsieur le Ministre, cher Jean-Baptiste,

Mesdames et messieurs les parlementaires,

Mesdames et messieurs les conseillers AFE,

Mesdames et messieurs les conseillers des Français de l’étranger

Madame la directrice de la DFAE

Madame la secrétaire générale, mesdames et messieurs du secrétariat général

Chers amis, chers collègues,

C’est avec grand plaisir que j’ouvre présentement les travaux de cette 36e session de l’assemblée des Français de l’étranger.

Ce n’est qu’il y a 3 mois que notre assemblée s’est constituée.

La préparation de cette 36e session fut un défi, sa tenue cette semaine relève presque de l’exploit !

Vous m’avez manqué, enfin presque, j’ai parfois l’impression d’avoir vécu une grande partie de ces 3 derniers mois en votre compagnie, par écrans interposés.

Avec le bureau exécutif cher Ramzi, cher Alexandre et le bureau, nous avons beaucoup travaillé pour mener à bien les préparatifs de cette session.

Je salue ici les présidents de groupe et de commissions qui ont également beaucoup travaillé pour mettre en place les éléments permettant une bonne session.

Je souhaite souligner la qualité du dialogue avec votre cabinet, monsieur le Ministre, avec le secrétariat général et la DFAE.

Nous avons eu, au cours de ces dernières semaines, des échanges très fréquents, parfois musclés, pour mettre en place les conditions de cette 36e session.

Je salue spécialement et amicalement les collègues, environ 10, qui suivront nos travaux en ligne.

Ce 14 mars est un jour spécial en France : il marque la levée du passe vaccinal.

Malheureusement, alors que nous pensions enfin pouvoir refermer le triste livre, en 5 tomes au moins de la pandémie, s’ouvre un autre ouvrage encore plus cruel et violent, celui d’une guerre.

J’adresse ici, au nom de notre assemblée, mes pensées de réconfort et soutien aux populations touchées par l’actuel conflit en Ukraine.

Je pense en particulier à nos Français de l’étranger, en Ukraine et Russie, pleinement touchés par la guerre qui fait rage.

Les récents conflits, les tragédies et les catastrophes naturelles nous rappellent qu’en première ligne il y a souvent des Français de l’étranger et, à leurs côtés, des élus des Français de l’étranger.

A ce titre, je partage avec vous les propos de David FRANCK,  conseiller des Français de l’étranger en Ukraine.

Il rappelle la nécessité de réfléchir ensemble à comment aider au mieux les Français d’Ukraine et de Russie qui ont tout perdu, de les accompagner et réfléchir à ce qui suit : aide sociale, financières, logements, compte en banque, soutien psychologique, nourriture, vêtements, inscription des enfants dans une école.

Je sais qu’il est en contact régulier avec vos équipes, monsieur le ministre pour cette mise en place.

Lors de mes récents échanges avec lui, je lui ai assuré que notre assemblée se pencherait sur ces problématiques.

                                       __________________________________________

Hommages

Lors de la session de décembre, nous n’avons pas pu rendu hommage à nos anciens conseillers décédés.

Depuis mars 2021, 3 d’entre eux nous ont quittés.

Marie-Hélène Pontvianne élue des Français du Mexique et d’Amérique centrale à l’Assemblée des Français de l’étranger de 2003 à 2014, décédée à Mexico le 3 janvier 2022.

Maurice Courcier : élu au Conseil supérieur des Français de l’étranger pour la circonscription d’Abidjan en 1991, réélu en 1997, il siégeait à la Commission des Affaires économiques dont il fut le président. Résidant au Gabon entre-temps où ses affaires l’avaient mené, il fut de nouveau élu au CSFE devenu entre-temps l’Assemblée des Français de l’étranger en 2003 pour la circonscription du Gabon jusqu’en 2009.

Roger Bonin fut lui élu pour la péninsule arabique au CSFE puis à l’AFE ou il a été vice-président de 2003 à 2006.

Pour eux, je vous demande de nous recueillir pour une minute de silence.

_________________

Mouvement dans les groupes :

Nous avons eu deux démissions depuis la session de décembre : Madame Aichoun et madame Blanchot qui ont été remplacées par Messieurs Reddad et Vazeilles. Monsieur Reddad rejoint le groupe IDP (qui passe à 30 membres) et monsieur Vazeille le groupe Ecologie et solidarité. Mehdi rejoint la commission sécurité et Rémi commerce extérieur.

Je leur demande de se présenter très brièvement.

J’ai finalement quelques messages à vous adresser chers élus.

Aux élus AFE : les axes de notre travail avec le bureau exécutif ont été de créer les conditions de travail correctes pour cette 36e session : amplitude horaire du centre de conférence, salles de réunion bien équipées, présence d’hôtes, retour de la fameuse « buvette » nous nous sommes nourris de nos expériences de décembre pour engager un dialogue avec le ministère, le Secrétariat général et la dfae.

Le programme de cette session est ambitieux et dense, il montre une assemblée dans l’action !

Je signale que l’AFE (bureau exécutif et présidents de commissions) sera auditionnée par le groupe d’études du Sénat demain.

Parmi les autres temps forts, je peux nommer le scrutin CFE de jeudi.

Aux élus conseillers des Français de l’étranger : vous êtes au cœur de mes préoccupations et de celles du bureau exécutif : mieux vous informer, vous associer est une priorité.

Pour preuve la récente infolettre envoyée par le bureau exécutif et le canal Telegram spécialement créé pour vous.

Je suis ravie de voir certains d’entre vous ici.

Depuis que je suis présidente j’ai été contactée par certaines d’entre vous qui m’ont fait remonter la nécessité de traiter la thématique des violences et du harcèlement envers les élus des Français de l’étranger.

Cette thématique je la connais, malheureusement je dirais…

Je suis particulièrement soulagée que la commission de la sécurité s’en soit emparée.

Les femmes

En ce mois de mars traditionnellement marqué par la lutte pour les droits des femmes, je vous signale que beaucoup de nos élues sont, tout comme moi, marraines de l’exposition Photos «Mots et maux de femmes » qui documente en photos les violences faites aux femmes en visant leur élimination. 

Cette thématique est une priorité pour de nombreux élus à travers le monde où ces violences dans un contexte international, sont un fléau encore plus confrontant et isolant.

Je suis ravie de dire que l’AFE, avec son logo est un soutien officiel de cette exposition.

Je souhaite aussi adresser quelques mots sur le contexte électoral particulier.

Nous sommes à la veille de deux scrutins majeurs pour notre pays.

Lors de cette 36e session, j’espère que nous toutes et tous saurons faire passer les intérêts des Français de l’étranger avant les intérêts politiques d’une personne, d’un groupe de personnes ou d’un parti.

Le contexte mondial invite en effet à la réflexion et à la mesure.

Pour finir, j’ai quelques mots à vous adresser à vous monsieur le ministre.

Depuis décembre, nous avons mis en place des échanges fréquents, ouverts et positifs avec vous et votre cabinet.

Vous avez noté, il ne peut en être autrement, la volonté de cette nouvelle assemblée d’insuffler un vent nouveau sur la représentation non parlementaire des Français de l’étranger.

Vous avez noté, notre travail constant, nous le bureau exécutif et le bureau. Et j’en suis sûre la grande majorité des élus.

Cette assemblée est en phase avec notre communauté, dans l’action, active professionnellement, avec un feu sacré visant à travailler pour mieux faire entendre les préoccupations de nos communautés établies hors de France et défendre leurs intérêts.

Des élus sans moyens sont des élus qui, à la longue finiront par être démunis et découragés.

Je sais bien que ce n’est pas vous qui avez rédigé la loi sous laquelle nous opérons.

Pour que l’AFE fonctionne correctement, notre assemblée et nos élus doivent se doter de moyens propres et décents.

Je le dis à vous et le répéterai certainement à d’autres : ne laissez pas s’éteindre ce feu sacré et aidez cette assemblée renouvelée à grandir, à vivre et à jouer pleinement son rôle !

Je vous remercie !

You are currently viewing 36e session de l’Assemblée des Français de l’étranger : retour sur une semaine « édifiante »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.