Un musée pour l’histoire

Un musée pour l’histoire

Il existe un rendez-vous que je ne manquerais sous aucun prétexte c’est la cérémonie de commémoration de Kapelle en Zélande. Une simple recherche sur mon site vous montrera que chaque année je suis fidèle à ce rendez-vous qui célèbre la mémoire et le sacrifice de nombreuses personnes pour préserver un bien précieux : la paix. Depuis ma première visite à cet étonnant cimetière de Kapelle, j’ai tissé des liens forts avec la ville, ses élus mais aussi avec d’Orry-la- ville, ville « partenaire » si l’on peut dire, où se trouve un cimetière néerlandais.

Mes activités journalistiques m’ont amenée à valoriser la ville et la région. Dès ma première visite à Kapelle j’ai eu l’opportunité de rencontrer Andries Looijen qui me permit de visiter son musée de la seconde guerre mondiale, logé dans une aile de sa maison. Depuis quelques années sa collection s’agrandit et il a pour projet de concevoir un véritable musée à côté du site même du cimetière. Andries, avec son incroyable détermination et une volonté inaltérable, poursuit son projet, véritable célébration du sacrifice humain pour la paix. Il a pour motivation d’honorer sa parole donnée à Maurice Le Noury un ancien soldat décédé l’an dernier à 96 ans et que j’avais eu le plaisir de rencontrer.

Andries travailla sans cesse à son projet et est désormais dans la phase de levée de fonds. Il a, en juin dernier été décoré de l’Ordre national du mérite, preuve que la France reconnait son travail.

J’ai récemment pris part à une soirée organisée à l’Ambassade de France. Ce fut l’occasion de représenter le projet, bien abouti mais coûteux bien entendu. Lors de cet événement les premiers chèques furent remis au musée et les donateurs furent clairement mise en lumière. Je retiendrai aussi le discours fort et motivé de Jan Peter Balkenende, 1er ministre des Pays-Bas de juillet 2002 à octobre 2010, avec qui j’ai eu l’opportunité d’échanger quelques mots à l’issue de la soirée avec Vincent Merk, mon fidèle colistier.

J’ai promis à Andries de l’aider à l’avenir pour la traduction et les textes en français de son musée.

Pour soutenir financièrement le musée, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.