Je tenais à vous informer en exclusivité au sujet du rocambolesque « feuilleton électoral » batave. Voici la conclusion que le rapporteur public s’apprête à rendre demain, 24 octobre « annulation du décret attaqué. Injonction au ministre compétent de prendre les mesures nécessaires à la désignation de Mme Baladié en qualité de déléguée consulaire ». Si les conclusions sont suivies cela signifie :

  1. une bonne nouvelle car cette élection rocambolesque n’aura pas lieu.
  2. une mauvaise nouvelle, une personne ayant sciemment (en contrairement à son engagement de campagne) refusé le mandat de conseiller consulaire se retrouve « récompensée » par le mandat (doublement inutile ici il est vrai) de déléguée consulaire. Je pense que la vacance du poste aurait été une meilleure option.
  3. La conclusion générale de cet épisode très oubliable pour les Pays-Bas est l’illustration parfaite du non fonctionnement du « partage de mandat« . La liste (ou plutôt la tête de liste) qui en a fait la promotion a prouvé, de fait, l’inanité du concept. Alors j’espère que certains n’oseront pas crier victoire et feront profil bas en repensant au 5 refus consécutifs de reprise de mandat des colistiers. Ce mauvais épisode est maintenant (a priori) fini et c’est en réalité un soulagement pour les conseillers qui ont eux choisi de s’engager durablement et concrètement depuis le début du mandat. #lespiedsdsurterre

Mise à jour du 12 novembre : Arrêt du 12/11/18 (notification le 12/11/2018)
Dispositif : Le décret n° 2018-677 du 30 juillet 2018 est annulé. Il est enjoint au ministre de l’Europe et des affaires étrangères de prendre les mesures nécessaires pour que Mme Baladié, candidate en sixième position sur la liste « Ensemble, mieux vivre au Pays-Bas », soit appelée, dans le délai d’un mois à compter de la notification de la présente décision, à devenir déléguée consulaire.

 

 

Partagez!

Comments are closed.